Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

APIDA66

Association Pour l'Intégration des Déficients Auditifs des Pyrénées-Orientales: interprétariat LSF, SAVS, accompagnements, milieu médical, dossiers MDPH

Publié le par apida66

1


Scénario et dialogues : Joël CHALUDE

Co-réalisation : Joël CHALUDE et Stéphane ONFROY

 

OBJECTIFS DU FILM

 

• Valoriser le talent, le travail et les idées des sourds :

- en s’appuyant en amont et en aval sur un réel savoir-faire, technique et artistique ;

- en offrant aux plus jeunes de pratiquer sous la houlette de professionnels de l’image ;

- en croisant les sensibilités inter-générationnelles comme les points de vues entre sourds et

entendants pour que se créé une dynamique de propositions ;

- en incitant des vocations, des passions et des compétences à s’exprimer enfin dans le domaine de l’audio-visuel.

• Aborder la thématique de la surdité sous l’angle de l’humour et de la dérision en lieux et places du drame sempiternel ou du documentaire médico-social.

• Démontrer qu’un film traitant de la surdité peut avoir une résonnance populaire, ne pas être nécessairement confiné à des réseaux communautaires.

 

2  

 

Après une avant-première triomphale à Argenteuil, quelques projections publiques ont pu être organisées grâce au volontarisme d’associations de sourds et périphériques (Montpellier, Marseille, Nancy, Aix-en-Provence, Genève, Fribourg, Chaux de Fonds) qui, toutes, ont affiché complet, marquant par-là la très forte attente identitaire et culturelle des sourds en même temps que la formidable ouverture d’esprit du public « lambda » sur la thématique du handicap, comme l’ont prouvé les succès de «Intouchables » ou de « Hasta La Vista ».

Prod2Demain, petit distributeur conquis par la démarche à la fois militante et esthétique de «Crimes en Sourdine », vient de s’impliquer pour que les circuits Art et Essai, réputés plus ouverts parce que moins assujettis aux contingences commerciales, exploitent le film.

 

Reste que seul l’engagement dynamique des réseaux associatifs peut y parvenir et ouvrir ainsi la voie à d’autres projets, trop longtemps demeurés dans les cartons de jeunes 

 

 3

 

Avec:

 

5

 

L’APIDA66 propose au cinéma CASTILLET CENTRE VILLE de PERPIGNAN de diffuser le film.

 

Nous vous tiendrons informés de la diffusion, si celle-ci est acceptée.

Commenter cet article